Le site de l'association "Patrimoine en Ribère-Ousse"

Bicentenaire de la Reddition d’Huningue

Dernière mise à jour: 31 octobre 2015

Le 20 septembre par un beau dimanche ensoleillé et devant une foule nombreuse a été commémoré le Bicentenaire de la Reddition d’Huningue. La municipalité Pontacquaise et l’association Patrimoine en Ribère-Ousse, travaillaient conjointement à son organisation depuis plusieurs mois.

Plusieurs manifestations, sur six sites différents, ont retracé au cours de la matinée le fait héroïque du général baron d’Empire Joseph Barbanègre, enfant de notre commune (1772-1830).

Tout d’abord à 8h30, la Municipalité, l’association Patrimoine en Ribère-Ousse et les reconstitueurs du 3ème bataillon des Chasseurs de montagne des Basses-Pyrénées se sont donnés rendez-vous au cimetière.

Une cinquantaine de personnes ont écouté Monsieur Michel Guillet évoquer succinctement la vie des frères Barbanègre, militaires et dont un des trois, Jean, fut tué à Iéna en 1806. Au cours de cette cérémonie, une gerbe fut déposée par les officiers du 3ème bataillon des Chasseurs de Montagne, la Marseillaise fut entonnée par la totalité de l’assistance.

Les honneurs furent rendus par le 3ème bataillon des Chasseurs de montagne et une salve d’honneur fut tirée.

Puis c’est en un long défilé rythmé par le son du tambour que le 3ème bataillon des Chasseurs de montagne, les anciens combattants, la garde d’honneur du drapeau des sapeurs-pompiers, les membres de la municipalité et ceux de l’association Patrimoine en Ribère-Ousse se dirigèrent vers l’église. Le défilé était clôturé par de nombreux curieux matinaux qui avaient assisté à la cérémonie.

A l’arrivée du défilé, devant l’église se pressaient déjà de nombreuses personnes. La cérémonie ayant pris un peu d’avance, le temps libre fut mis à profit pour des présentations. Déjà l’église se remplissait peu à peu, la chorale Ousse-Bigorre, en place profita de ce temps mort pour quelques mises au point de son répertoire. La messe solennelle fut dite par M. Jean Carrazé, curé de Pontacq et le Père Georges Laborde-Barbanègre. Très belle messe chantée et une nombreuse assistance de fidèles.

A la fin de l’office, le cœur d’hommes formé en partie de la chorale Ousse-Bigorre et pour l’autre partie de Pontacquais attachés à leur commune et à son passé, firent résonner le chant « A Barbanègre» , stances patriotiques pour lesquelles ils avaient répété depuis de nombreuses semaines. Ce chant a été chanté la première fois à l’occasion de l’inauguration de la Statue du général Joseph Barbanègre le 16 août 1896 par M.M. Petron et Lagarde et les Enfants d’Apollon de Pau, accompagnés par la musique militaire du 53ème régiment de ligne de Tarbes. La poésie est d’Hilarion Barthéty et la musique de Paul Chabeaux. Elle avait été éditée en 1901 par Noël Blanc éditeur de musique à Paris et ami de Paul, Pierre et Charles Laborde-Barbanègre descendants du général par sa sœur Catherine. Plusieurs mois avaient été nécessaires pour retrouver la musique de ce chant. La foule des fidèles présente dans l’église applaudit longuement et debout cette belle interprétation de ce magnifique cœur d’hommes. Ce chant restera longtemps gravé dans la mémoire de nombreuses personnes de l’assistance.

A 10h40, le défilé se reforma renforcé par les cavaliers à cheval du 2° Hussard de Tarbes, ainsi que des artilleurs venus de Fenouillet (31) et d’une nombreuse assistance, il se dirigea par les rues étroites de notre cité vers la maison natale du général.

Le public massé dans l’immense cour de la maison Barbanègre était impressionnant, les Hussards et leurs chevaux stationnaient paisiblement sur l’espace vert du parc, tandis que l’infanterie et les artilleurs étaient rangés en ligne face à la maison au milieu de la foule. Les membres de la famille, prirent la parole pour évoquer la construction de la maison (1766), les nombreux enfants (14), frères et sœurs du général ainsi que leurs parents, la place des militaires dans cette famille. Les descendants se situaient généalogiquement par rapport à leurs ancêtres de cette génération.

Peu avant 11h00 le défilé impressionnant se dirigea vers le monument aux morts, où l’attendait encore un nombreux public. La musique de la fanfare Pontacquaise était en place, les différents représentants de sections se placèrent comme à l’habitude pour les cérémonies patriotiques, mais il fallut serrer les rangs en raison de la foule. La sonnerie « garde à vous » retentit, une gerbe fut déposée par Didier Larrazabal maire de Pontacq et Mme. Nathalie Chabanne députée de circonscription. Puis la sonnerie aux morts retentit, suivie par la minute de silence et enfin la Marseillaise jouée par la fanfare. L’hymne national sera repris en choeur par la très nombreuse assistance.

11h30, le défilé des reconstitueurs s’avança vers le site de la vieille tour et des fortifications par la rue Mesplès, alors que les porte-drapeaux, la Garde d’Honneur des Sapeurs-Pompiers et la population partirent vers la place des remparts par la rue de la République.

Les enfants des écoles habillés de blanc et coiffés du célèbre bonnet Autrichien (en carton, réalisé dans les différentes écoles) se massèrent de part et d’autre de la porte de la vieille tour et se déployèrent vers la croix des missions où étaient positionnés les divers porte-drapeaux, la foule était compacte. Il était, difficile de circuler, c’était un joyeux brouhaha très coloré.

Marcel Cazala, secrétaire de l’association « Patrimoine en Ribère-Ousse»  prit la parole pour présenter la scène qui allait suivre : les enfants évoquèrent au pied des remparts, devant la porte de la vieille tour, le contexte de l’époque ainsi que la sortie historique de la forteresse le 28 août 1815 à 8h00 du matin. Peu après se fit entendre la voix profonde du général Barbanègre derrière les fortifications qui demanda que cette reddition se fasse en bon ordre, l’archiduc Jean était auprès de ses militaires (représentés par les enfants des écoles), un coup de canon retentit alors et apparut le général Joseph Barbanègre suivi de ses officiers et de sa troupe qui défilèrent au son des tambours. L’archiduc Jean se porta à sa rencontre sous les hourras et les vivats des soldats autrichiens, l’élan de l’archiduc fut rompu par les mots de Barbanègre « j’ai des poux» .

La garnison sortit au complet, et se reforma en un magnifique défilé, suivie toujours des différents porte-drapeaux et de la garde d’honneur des sapeurs-pompiers. La foule se pressa à la suite des autorités et le défilé se dirigea au son des tambours vers la place Huningue où prirent place les différents acteurs de cette matinée. Dans un premier temps fut inaugurée la plaque commémorative des militaires Pontacquais morts pendant cette période de 1804 à 1814, les enfants des deux écoles firent l’appel aux morts.

Puis Monsieur Sébastian résuma l’historique de la réalisation de la statue du général Joseph Barbanègre, son inauguration le 16 août 1896 et enfin le 150ème anniversaire de la reddition d’Huningue commémoré le 17 juin 1965, avant d’exprimer ses remerciements à la Municipalité Pontacquaise.

Monsieur de Ligondès s’attacha à évoquer la vie des trois frères Barbanègre et plus spécialement celle du général, ainsi que leurs états de service, sans oublier de parler de leur famille. Il souligna rapidement les états de service d’un autre célèbre général de l’Empire né également à Pontacq, le général baron Guilhem d’Auture.

Puis Didier Larrazabal Maire de Pontacq salua l’assistance et les élus, il leur souhaita la bienvenue et évoqua l’histoire de Pontacq de ses origines à nos jours, il évoqua également le 150ème anniversaire de 1965, rappela qu’à l’occasion du 200° anniversaire un timbre a été émis au niveau national. Puis la vie de Barbanègre ainsi que le fait d’armes d’Huningue. Puis il remercia tous les acteurs de cette belle cérémonie, il n’oublia pas dans son propos de remercier Mme & M. Herrmann d’Huningue. Il devait clore son propos par les remerciements à la famille Barbanègre pour sa participation à cet événement.

La parole fut prise par M. Pierrick Denis représentant le Souvenir Napoléonien qui se dit fier de pouvoir honorer en ce jour le général Barbanègre au travers de l’évocation de ce bicentenaire.

Noël Paradis-Cami le Président de Patrimoine en Ribère-Ousse s’efforça de démystifier le fait que cette Reddition, qui en fait une défaite, fut perçue dans le contexte de cette époque comme une victoire et donc une fête. Il présenta ce bicentenaire comme un devoir de mémoire envers les générations Pontacquaises, après avoir cité quelques vers en béarnais du poète local Vincent de Bataille tirés de son poème « le Vallon de l’Ousse»  réservé à Joseph Barbanègre. Il remercia Didier Larrazabal, Maire de Pontacq et sa Municipalité pour leur investissement dans le déroulement de cette manifestation. Un cadeau souvenir fut remis à M. Herrmann venu d’Huningue.

Marie-Pierre Cabanne Conseillère régionale et départementale souligna la volonté communale et associative de Ribère-Ousse qui a permis l’aboutissement de cette très belle manifestation et a fédéré et mobilisé plusieurs associations Pontacquaises ainsi que la famille des descendants du général Barbanègre dans une initiative collective, rassemblant les élus de la vallée de l’Ousse, ceux de la vallée du Lagoin et ceux d’Ossun, ainsi que la députée de notre circonscription Nathalie Chabanne.

Enfin Nathalie Chabanne après avoir salué l’assemblée, s’associa à cette commémoration et à la mémoire du général Barbanègre, elle rappela la mémoire de quelques autres grands noms Pontacquais, comme Joseph Souberbielle, Guillaume d’Auture ou encore Jean Bouzet, mettant ainsi en avant le creuset Pontacquais d’hommes célèbres et la fierté que peuvent afficher les Pontacquais à l’encontre de leurs grands et célèbres ancêtres.

Le cœur d’hommes interpréta à nouveau les stances patriotiques « A Barbanègre» , puis l’assistance, les invités et les élus se dirigeaient vers les tables dressées au parquet sous les tilleuls pour profiter d’un apéritif réparateur, il était alors 13h30.

Une partie du public, les  personnalités, les reconstitueurs et les associations sur la place Huningue

Deux nouveaux articles sur l'Emigration :

Dans les pages Patrimoine du Fil de l'Ousse et dans la rubrique Emigration

La Prochaine Réunion de Ribère-Ousse :

Aura lieu le jeudi 8 juin prochain à 20h30

A la salle de réunion de l'Espace JC Hauret

u