Le site de l'association "Patrimoine en Ribère-Ousse"

L’Histoire Ancienne de Pontacq

Dernière mise à jour: 7 janvier 2010

Les outils retrouvés lors de prospections à Livron, et vieux de quelques dizaiArchéologie 72nes de milliers d’années, puis le menhir de Ger sont la preuve que dans notre région existait un peuplement déjà ancien, vers trois mille ans avant notre ère. Plus tard cette même région, fut aussi le centre d’une civilisation de l’âge du bronze très développée (vers 2000 à 800 ans avant J.C.). Le nombre très important de « tumuli » traduit un peuplement important et une occupation dense. Les études historiques ont démontré le rôle très économique du plateau de Ger à la fin de la préhistoire. Cette zone était traversée par le « cami salié », véritable artère vitale pour les peuples pyrénéens proto-historiques, reliant Salies-de-Béarn à Salies-du-Salat (Haute Garonne).  C’est au cours de cette période de la préhistoire qu’eut lieu la mise en place d’une civilisation sylvo-pastorale, entre mille et deux mille ans avant notre ère, il est bon que les Béarnais sachent que leurs ancêtres n’étaient pas les Gaulois mais les Aquitains, appelés plus tard Vascons ou Basques. À l’âge du fer (vers 500 à 100 avant J.C.), le site du Castet ou de la Cau fut aménagé en éperon barré, pour se prémunir de dangers, peut-être liés aux incursions de Celtes ou de Gaulois. Le Castet fut probablement abandonné à l’époque romaine, pour la vallée de l’Ousse. Sous la paix romaine, un riche patricien nommé Pontus fonda une « villae », Pontacus. La ville se développa le loVieille Tour 72ng de la voie romaine qui reliait Oloron et Lescar à Lourdes vers Saint Bertrand de Comminges et Toulouse. Jusque vers le X° siècle, Pontacq eut à souffrir du flot des invasions barbares. De ce fait, le Castet fut réoccupé, pourvu d’un château très sommaire, probablement en bois, et d’une chapelle, dite Notre-Dame du Castet. Au pied de l’éperon, se trouvait l’abbaye laïque, devenue plus tard demeure des Bataille-Furé (aujourd’hui Saint-Pastous) : on a là, peut-être, un premier Pontacq, celui mentionné en 970, après la création du Béarn, dans les documents (notamment une charte de Saint Orens). Pontacq et Ger faisaient partie du Montanérès qui était rattaché au Comté de Bigorre jusqu’en 1090 date à laquelle il fut rattachée au Vicomté de Béarn. C’est vraisemblablement à cette époque, au cours du XIe siècle, que fut fondé, à 3 kilomètres environ du Castet, encore occupé, un bourg ecclésial, autour d’une église placée sous l’invocation de Saint-Pierre, bourg peut-être protégé par les vicomtes de Béarn qui venaient d’acquérir le Montanérès. Plus tard, sans doute au XIIIe siècle, un bourg neuf, dit Barry, vint s’accoler au bourg ecclésial initial. La position de Pontacq comme « clé orientale du Béarn » donna à la ville une place particulière dans les préoccupations défensives des Vicomtes puis des Rois de France. Pontacq fut fortifié très tôt, probablement avant 1090, ces fortifications étaient sommaires peut être en bois, mais elles constituèrent les infrastructures des remparts médiévaux réaménagés par Gaston Fébus, comte de Foix et seigneur de Béarn  au XIV° siècle. Durant le bas Moyen-Age, Pontacq entreprit son expansion artisanale et pré industrielle ainsi que son éclosion démographique et urbaine. En 1385, sous Gaston Phébus, Pontacq avec 108 feux (environ 550 habitants), est une des dix plus grandes villes du Béarn. Entre le XVI° et le XVIII° « la Rivière Ousse » a constitué dans le cadre de la souveraineté du Béarn un « parsan », c’est-à-dire une circonscription administrative, militaire et judiciaire, à part entière. Au XVII° et XVIII° siècle, Pontacq est encore profondément marqué par son passé médiéval.


Carte de la Formation du Béarn

Béarn 72



Montaner 72

Gaston Fébus 72

Gaston Fébus à Montaner                                                           Le château de Montaner

ΞΞΞ

Bonnes Fêtes de Fin d'Année

Le Bureau et les Membres de l'association Patrimoine en Ribère-Ousse vous souhaitent de Bonnes et Belles Fêtes de Fin d'Année.

La prochaine réunion de Ribère-Ousse :

Aura lieu le jeudi 25 janvier prochain à 20h30, salle de réunion de l'Espace JC Hauret.

u